Pour résumé, diahrrée et maux de ventre...

Cela se passe en général comme cela : après quelques jours passés au Tadjikistan (disons, une semaine), vous êtes frappés par la malédiction de Somoni, personne n'y échappe. Pour info, je suis justement en train de l'expérimenter :) . Mais je ne le vis pas trop mal, j'ai plutôt de la chance, pour l'instant. Chez certaines personnes, ces maux sont beaucoup plus violents et peuvent vous clouer au lit (ou aux toilettes).

Cela vient sans doute de la nourriture, et surtout de l'eau, auxquelles nos corps d'occidentaux ne sont pas habitués. En principe, il ne faut pas boire l'eau (même bouillie), de très mauvaise qualité. Mais la vaisselle est faite avec cette eau, les aliments sont cuits avec, les légumes lavés avec... Même lorsqu'on se lave les dents, on avale toujours un peu d'eau.

Bref, c'est inévitable :(

Cependant, on peut toujours essayer d'atténuer ces désagréements en ne buvant pas l'eau, et en essayant de ne pas manger de fruits (qui facilitent le transit). C'est ce que j'ai fait, et ça ne marche pas trop mal. Ne pas oublier non plus de prendre avec soi des médicaments (vive le smecta !) pour aider à passer ce cap.