C'était le weekend dernier. Vers minuit et demi. Nous étions deux et nous rentrions à la guesthouse. Deux policiers se sont approchés et nous ont demandé nos passeports. Puis ils m'ont accusés d'être ivres (en guise de test d'alcolémie, il fallait que je leur fasse sentir mon haleine :) ), enfin c'est ce que j'ai cru comprendre. Ensuite, il a fallu que je fasse des génuflexions pour prouver ma sobriété. Mort de rire. Enfin, pas sur le moment.

La technique utilisée par les forces de l'ordre pour extorquer de l'argent aux pauvres occidentaux est de confisquer le passeport, puis de prétexter un problème quelconque (vos papiers ne sont pas en règle, vous êtes ivre, ...). Ils vous entourent à six ou huit, histoire de mettre la pression : ils se promènent toujours deux par deux. Donc il y en a deux qui vous arrêtent, puis d'autres arrivent par la suite, si bien que vous êtes rapidement entourés de policiers. Après vous avoir cuisiné une demi heure, ils vous proposent un arrangement : ils vous rendent le passeport en échange d'argent...

Cela ne s'est pas passé tout à fait comme ça pour nous. Tout à coup, un américain que nous connaissons a déboulé de nul part en 4x4, s'est arrêté à côté de nous, est descendu de sa voiture, et s'est mis à discuter - de manière un peu agressive - avec les policiers. Je ne suis pas capable de retranscrire la situation, je ne comprenais absolument rien. Il nous a demandé de monter dans le 4x4 pendant que lui discutait avec eux. Ce que j'allai faire quand l'un des policiers m'a attrapé le bras pour me retenir. Le ton est monté. J'étais toujours aussi paumé. Bref, je ne sais pas ce qu'ils se sont dit. Le fait est qu'au bout de vingt minutes, ils nous ont finalement rendu nos passeports et laissé partir. Ils ont du comprendre qu'ils n'obtiendraient rien de nous.

Ces pratiques sont courantes ici. Lorsque j'en ai discuté avec un chauffeur (enfin, discuter est un bien grand mot : disons que je lui ai mimé ce qui m'est arrivé), il a écrit sur un bout de papier "12:00" en disant "police bandito". Donc à partir de minuit, les policiers deviennent des voleurs...

Il n'est pas du tout risqué de se promener la nuit dans les rues de Douchanbe. Par contre, il vaut mieux éviter les policiers (un comble, non ?). Cependant, ils ne font jamais rien de mal : juste mettre la pression pour obtenir quelques somonis (la monnaie locale).