Pour ceux qui n'auraient pas reçu cet appel, l'opération s'appelle "5 minutes de répit pour la planète". Les français concernés par le réchauffement climatique sont invités à éteindre la lumière ce 1er février entre 19h55 et 20h. Cette action vise à faire prendre conscience aux hommes politiques que la question du réchauffement est à prendre au sérieux. Le premier février coïncide avec la remise d'un rapport d'experts réunis à Paris, faisant le point sur le changement climatique.

L'idée est sympa et semble être bien relayée puisque même ici au Tadjikistan, la plupart des français en ont entendu parler.

Ce qu'on ne dit pas par contre, c'est que si la consigne est bien respectée, il y a de bonnes chances de faire sauter le réseau électrique ! En effet, à tout moment, il faut que la consommation de courant soit égale à sa production. La consommation électrique des français est bien connue tout au long de l'année, ce qui permet à la RTE (Réseau de transport électrique) de gérer la production (par exemple, le 3 mars à 18h on estime que la consommation sera de tant de GW donc on mettra en marche tant de centrales). Mais là, ils n'ont tout simplement aucune idée de l'impact de cette action sur la consommation électrique, ni du nombre de personnes qui vont y participer.

Et même s'ils savaient... difficile d'éteindre une centrale nucléaire à 19h55 et de la rallumer à 20h...

Donc allez-y, éteignez les lumières, et faites griller le réseau !! Ce sera un message fort à nos hommes politiques :)

Ici, on va s'en passer pour les raisons suivantes :

  • Le réseau électrique tadjik est très fragile alors on ne va pas s'amuser à tout faire sauter.
  • 19h55 en France, c'est 23h55 ici, elles seront déjà éteintes mes lumières.
  • 3/4 du Tadjikistan sont déjà dans le noir. Ici, ce n'est pas 5 minutes pour la planète, mais 180 jours pour la planète :) !