Un plan permettra peut être d'y voir plus clair.

Voyage au Kirghizistan

Le voyage vers Bishkek

Tout comme le vol vers Khujand, le vol vers Bishkek se fait dans un petit avion qui vole assez bas, ce qui nous permet d'admirer le paysage (successivement montagnes, plaines, grands lacs, ...). Ce vol est vraiment très beau. Il dure environ deux heures. L'avion a eu quatre heures de retard au départ de Douchanbé, car il y avait de la brume à Osh. Apparemment, l'avion ne peut pas attérir lorsqu'il y a du brouillard. Ils naviguent à vue ou quoi ? Une fois à Bishkek, il faut obtenir un visa. La procédure est bien plus rapide qu'au Tadjikistan. Voici ce qu'il faut pour un visa touriste simple entrée valable un mois :

  • le passeport
  • $35

Pas besoin de photos d'identité :) Ca tombe bien, je n'en ai pas sur moi. Ils ne délivrent des visas que dans les aéroports, voilà pourquoi nous avons dû voler vers Bishkek pour ensuite voler vers Osh, au lieu de traverser la frontière en voiture pour aller directement à Osh.

Une soirée à Bishkek

Bishkek est vraiment une ville intéressante. On ressent bien entendu comme dans toutes les autres villes d'Asie Centrale l'influence soviétique : de grandes et larges avenues rectilignes, d'imposant bâtiments en béton, parfois à l'architecture délirante. Dans les rues, des gens (c'est bête à dire, mais à Douchanbé à 20h, les rues sont vides), beaucoup de jeunes branchés. Ce soir là, c'est la Saint Valentin, il y a des coeurs partout dans la ville devant lesquels les gens se prennent en photo. Contrairement aux Tadjiks, les Kirghizes sont typés asiatiques : yeux légèrement bridés, visages ronds, petits. Nous sommes allés dans un restaurant italiens. J'ai donc passé la Saint Valentin avec un américain dans un restaurant italien à Bishkek ;).

Direction Osh

Jeudi matin, on remonte dans le même petit avion, direction Osh où nous atterissons une heure plus tard. Bien que ce soit la deuxième ville du pays après Bishkek, l'ambiance y est vraiment différente. On ressent de nouveau la pauvreté (rues sales, maison délabrées) un peu comme à Douchanbé ou à Khujand, comme en témoigne la photo suivante.

Osh

En plein milieu de la ville, une montagne ! C'est assez déroutant puique le reste d'Osh est très plat, mais il y a cet espèce d'énorme rochet en plein milieu. C'est depuis le sommet de cette montagne que j'ai pris la photo ci-dessus. Voici une autre photo prise depuis le sommet de cette montagne : on y voit Tom, le jeune ingénieur avec qui j'ai voyagé.

Osh

Pour la petite histoire, cette fameuse montagne est appelée "Suleiman Too" ou "trône de Salomon". Dans cette montagne se niche un musée (50 SOM soit 1,38$ pour les étranger, 10 SOM pour les autres...) montrant des pièces archéologiques et racontant l'histoire du pays. Mais comme tout était écrit en russe... Cette montagne est un important lieu de pèlerinage pour les musulmans du Kirghizistan. Sur les arbres de cette montagne, on peut voir des bouts de mouchoirs ou d'étoffe accrochés. On nous a expliqué que les gens accrochaient cela pour faire des voeux (nous, on jette bien des pièces dans les fontaines... alors pourquoi pas des mouchoirs aux arbres ?).