Au cours d'un bouzkachi, les concurrents s'affrontent à cheval, et tentent d'attraper une carcasse de chèvre (dont on a préalablement coupé la tête) pour la déposer dans une zone du terrain. Celui qui dépose la chèvre dans cette zone marque un point. Très macabre. Et c'est chacun pour soi. Au début de la partie, l'arbitre dépose la carcasse à terre, et tous les concurrents se ruent dessus. S'ensuit une énorme mêlée composée des hommes et des chevaux. Soudain, l'un des cavaliers s'extirpe du regroupement avec ce qui reste de la chèvre et se dirige vers la zone où la déposer, poursuivi par tous les autres. Soit il y parvient, soit il se fait rattraper et engloutir par la mêlée :) .

Ce sport est assez violent puisque les concurrents n'hésitent pas à se donner des coups et à se rentrer dedans pour récupérer la chèvre. Parfois, l'un d'entre eux tombe et risque de se faire piétiner. Cela se déroule sur un terrain grand environ comme un terrain de foot. Il n'y a pas de barrière qui sépare le public du terrain si bien qu'on peut voir des fous se balader à pied sur le champ de bataille pour être plus prêt de l'action. De même, il arrive souvent que les chevaux débordent tout simplement du terrain au galop et rentrent dans le public. D'où d'impressionnants mouvements de foules, comme ci-dessous :

bouzkachi

Dans la vidéo ci-dessous, je me trouve dans la zone où les compétiteurs doivent déposer la chèvre. Non maman, je ne me suis pas mis là pour avoir le plaisir de voir les chevaux foncer sur moi. C'est juste qu'on venait d'arriver, je ne savais pas que c'était la zone rouge.

Sur le terrain, environ une centaine de personnes à cheval, tous à se ruer sur ce qui reste de la pauvre chèvre et à se taper dessus. Dans la photo ci-dessous, on peut voir que je me suis réfugié dans les gradins :D

bouzkachi

Et voilà le gagnant, avec la carcasse. Le premier prix était une voiture paraît-il.

bouzkachi

A la fin de la compétition, nous avons été invité par l'officiel du coin à prendre le thé. Sauf que "prendre le thé" ici signifie avoir un véritable repas. Voici un aperçu du festin qui nous attendait.

bouzkachi

Aussitôt assis, je vois d'appétissantes tranches de viande blanche :) . J'en saisis une et croque. Sauf que ce n'était pas de la viande. C'était une tranche de gras. Juste du gras, rien que du gras. Les gens d'ici raffolent du gras pur. Horrible. Du coup, je me suis contenté des bananes, des dates, des raisins, de leurs super confitures et des chocolats :D

Il paraît que les grands champions de bouzkachi viennent d'Afghanistan où ce sport est encore plus pratiqué qu'ici.